Catégories
Blog Destinations Macédoine du Nord

La Macédoine au fil de l’eau

Pays enclavé, la Macédoine est pourtant on ne peut plus aquatique avec ses canyons, ses sources chaudes, ses gigantesques lacs de retenue en montagne, et ses lacs de plaine. Qui plus est, des étendues d’eau d’une couleur extraordinaire car les eaux macédoniennes sont surchargées en minéraux grâce à l’activité thermale notamment. Bref, on s’est laissés porter par le courant et de flaque en flaque, voici la deuxième partie de notre périple en Macédoine.

Note des auteurs : Nous désignerons la « République de la Macédoine du Nord » par Macédoine tout simplement dans cet article, et nous sommes désolés d’avance si un jour nous avons des amis grecs.


Ohrid

On en était restés à l’orage de montagne pendant notre séjour à Debar à la fin du dernier article. Ciel clair et eaux troubles nous ouvrent la route pour notre prochaine étape, Ohrid. Ce lac est à cheval entre l’Albanie et la Macédoine donc pour l’instant, on n’explore que la côte nord, dont le clou du spectacle est la ville d’Ohrid. On pose nos valises (hum, nos sacs de courses) dans la vieille ville pour quelques jours mais on aurait pu y rester des semaines. C’est tellement paisible, super bien entretenu, avec pleins de petites ruelles et de pontons à explorer. Un gros coup de cœur !

La côte du lac est par ailleurs parsemée de petites églises byzantines (comment les reconnaître ? Benjamin-futé vous dira « c’est un rond dans un carré  »), dont celle de l’Archange Michael qui est troglodyte et celle de St. Naum qui abrite les sources du lac d’Ohrid (protégées par des paons sacrés !)

St Naum et ses paons

La région de Pélagonie

Motivés par cet enchaînement de lacs splendides, on se rend ensuite au lac de Prespa, à travers des champs et des champs de pommiers. Toutes les pommes du monde doivent probablement venir de là.
Par contre, le lac est très dur à atteindre, ses rivages se confondent en marécages et roseraies, il est impossible de réellement approcher un semblant de plage. Trahis par l’élément Eau, nous retournons donc à la base, l’élément Terre, en l’occurrence la Baba mountain ! C’est le verrou d’entrée d’un espèce d’énorme cratère sec, le bassin de Pélagonie – en plein centre de la Macédoine, dont on va faire le tour durant les prochains jours : la ville de Bitola et son bazaar, Krushevo la ville d’altitude et le monument national qu’est le Makedonium, et enfin Prilep et ses tours de Marko.

Le Makedonium !

Star Dojran

Notre fil conducteur aquatique nous amène ensuite au lac de Star Dojran, sur la frontière grecque. C’est à la fois une vallée assez magique, ponctuée de cascades sur les flancs de montagnes tous les 10km, mais en même temps sobrement moderne avec ses serres à perte de vue en fond de vallée, ayant même fait disparaître les zones humides dont les panneaux routiers seuls conservent la trace.
Un exemple de cascade, celle de Smolari, la plus haute de Macédoine en l’occurrence, qui n’en demeure pas moins haute que celle de Claix !! 🙂


La vallée de Vardar et le lac de Tikvesh

L’avant dernier acte nous fait remonter la rivière Vardar, celle-là même qui coule à Skopje et traverse tout le pays du Nord au Sud, jusqu’à la région de Kavadartsi et le lac de Tikveš, région hautement viticole.

Avis aux amateurs de bons vins, le Tikveš est classé dans les meilleurs vins mondaux depuis quelques années ! Mais attention, on essaiera de vous refiler du Alexandria partout où vous irez en Macédoine et c’est pas toujours délicieux 🙂


Lac de Kozjak

Nous n’étions pas vraiment sûrs de la suite à vrai dire, toujours dans l’attente de l’ouverture de la Grèce, qui aura probablement lieu avant 2035 mais on croise les doigts quand même. S’étant finalement bien motivés à aller explorer l’Albanie, on finit en beauté par le lac de Kozjak qui se trouve sur notre route et ses 12 000 mètres d’éboulis sur la route – un beau cadeau de départ 🙂
Ce lac se prolonge notamment jusqu’au canyon de Matka à côté de Skopje, où nous avions commencé notre tour de la Macédoine : la boucle est bouclée !


Et aujourd’hui, deux articles pour le prix d’un grâce à la carte blanche que Reporter on the Road nous a offerte sur son blog 🙂
Notre article « Voyager en Europe en temps de Covid : Témoignage » à retrouver ici : https://reporterontheroad.com/fr/voyager-en-europe-en-temps-de-covid-temoignage/

PS : Il ne vous reste que jusqu’à mardi pour participer au Cazdal Quiz de la St Patrick ! 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

treize + 4 =